bandeau 1
 Imprimer 

Silure

Consommation

 Présence sur le marché :

Filet
J F M A M J J A S O N D
 Très forte
 Forte
 Faible
 Nulle

 Présentation du produit :

 

TAILLE
moyen : 40 - 50cm
gros : 3 m

CALIBRAGE
moyen : 1 à 2 kg
gros : 10 kg
très gros : 80 kg

 Mode de cuisson :


Chair blanche et sans arêtes.
Grillé au barbecue, frit ou poêlé, mariné.

 Qualités nutritives :

Protéines : 16,5 à 19 %
Lipides : 2 à 10 %
Valeur énergétique :160 kcal/100 g 

 Idée de recette :

À venir
Nom scientifique Silurus glanis
Famille Siluridés
Dénomination Glane, Salut .... Merval (marque commerciale déposée)

Mode de vie et reproduction

Volontairement introduite en France au XIX ème siècle, cette espèce originaire d'Europe orientale a connu ces dernières années une rapide extension. On la trouve maintenant dans presque toutes les régions françaises. C'est le plus grand poisson de nos eaux continentales.
Son habitat préféré se situe dans les zones lentes et profondes des grands cours d'eaux, dans les étangs et autres plans d'eau. C'est surtout au lever et au coucher du soleil que son activité est marquée. C'est un poisson carnassier. Sa longévité dépasse une vingtaine d'années ; le silure est mature à l'âge de 3-5 ans ; il se reproduit en mai-juin sur un nid naturel (racines) ou construit (zones à roseaux). Les oeufs se collent à la végétation et le mâle va les protéger pendant tout le temps de l'incubation. Les alevins naissent au bout de quelques jours et s'alimenteront rapidement à partir de petits vers, larves d'insectes ...
C'est un poisson, du fait de sa grande taille, particulièrement recherché par les pêcheurs à la ligne. Des techniques de pêche appropriées ont été élaborées.

 

Production piscicole



Les pêcheurs professionnels en capturent en Saône bourguigonne lorsque ces poissons remontent vers les eaux de surface, mais c'est surtout la pisciculture d'étang dans le centre de la France qui en produit.
Le silure a été l'objet de nombreuses recherches pour maîtriser les différents stades de sa production, d'abord en Europe centrale (Hongrie, Yougoslavie, ...) et maintenant en France où il apparaît comme l'une des espèces susceptible de valoriser des sites d'élevage non utilisés et de contribuer à une diversification de la production.
D'autre part, ses qualités de chair en font une espèce intéressante pour l'agro-alimentaire, incitant les producteurs des principales filières aquacoles à démarrer une production plus importante.

 
Tous droits résérvés ADAPRA 2009 | Mentions légales | Crédits | Plan du site | 

Ce site Internet a été réalisé avec le soutien financier de :